Update Concept renforce la connaissance des entreprises togolaises en QHSE


Le forum national sur la notion de Qualité-Hygiène-Sécurité-Environnement (QHSE) s’est ouvert ce mardi 12 juin 2023 à l’Agora Senghor de Lomé. Organisé par le cabinet Update Concept en collaboration avec l’École supérieure en qualité, sécurité et santé au travail en entreprise (ESQESE) basée en France, ce forum vise à sensibiliser et à former les participants à la QHSE, puis à leur faire bénéficier des expériences d’entreprises et d’experts nationaux et internationaux déjà engagés dans les démarches de performance.

Considérées comme un métier récent, les démarches QHSE sont une sorte de management de la Qualité-Hygiène-Sécurité-Environnement au travail, en entreprise, permettant de piloter avec efficacité des équipes.

« Il y a beaucoup de méthodologies. Il y a des approches structurelles à mettre en place, il y a des outils, il y a des compétences à développer», a souligné le formateur David Gbedemah, expert Méthodes Qualité. La pratique QHSE qui, assure-t-il, est « une bonne pratique » et qui est déjà « semée » dans les pays tels que le Bénin, le Cameroun…, doit être dans un premier temps adaptée puis adoptée par les organisations sinon les entreprises togolaises « pour améliorer leur performance ».


Les démarches QHSE, toujours d’après M. David Gbedemah, restent un plus pour les entreprises pour pouvoir réussir leur responsabilité sociétale (RSE).

« Si on veut réussir une démarche de Responsabilité sociétale des entreprises, on peut s’appuyer sur des piliers solides que sont les démarches QHSE. C’est-à-dire que les démarches QHSE vont pouvoir permettre de bâtir une demande RSE fiable, solide et pas seulement faire de la communication ou de l’affichage », a-t-il confié. Avant d’ajouter « qu’il y a un éventail de possibilités, et c’est chacun qui va définir ses objectifs ». Les éléments les plus importants, a-t-il martelé, étant « la fiabilité du produit et la conformité à la réglementation».

Claire de Mazieres, directrice ESQESE Paris

Pour sa part, Claire de Mazieres, directrice ESQESE Paris, pense que recruter un responsable QHSE dans une entreprise est un « investissement très rentable ». L’objectif, a-t-elle indiqué, « c’est de se préparer à éviter des problèmes, à éviter des accidents, éviter les événements indésirables. S’il y a des catastrophes naturelles, ça va coûter cher à l’entreprise. Il y a des coûts directs et aussi indirects que l’entreprise ne réalise pas avant qu’elle ne soit confrontée à ce problème-là… Le fait de recruter un responsable QHSE pour évaluer ces risques-là est un retour bénéfique sur investissement à moyen ou à long terme », a clarifié l’ingénieure chimiste.

Vincent Kavege, directeur du cabinet Update Concept

Les travaux du forum qui ont démarré par une conférence inaugurale tablée sur le thème : « QHSE : comprendre les enjeux et objectifs pour les organisations et les entreprises » se poursuivent et prennent fin demain mardi 13 juin, avec divers ateliers de formation destinés à doter les participants de compétences sur les outils, les approches méthodologiques et managériales, mais aussi sur les référentiels qui sont les normes internationales à respecter.

Des études de cas sont inscrites au programme pour rendre très pragmatique la formation.

Faut-il le souligner, Update Concept est un cabinet togolais dirigé par Vincent Kavege, qui s’est assigné comme mission d’enrichir l’acquisition de la compétence métier par les échanges d’expérience.

Open chat
Salutations de la Team afrikdepeche. Pouvons-nous vous aider?