Togo – Système des Nations unies : partenariat renouvelé (2023-2026)

Ce 14 février 2023 à Lomé, le gouvernement togolais et le Système des Nations unies ont procédé à la signature officielle du document-cadre de coopération pour le développement durable, couvrant la période 2023-2026 pour un montant de 247 millions de dollars, soit environ 150 milliards de FCFA.

Ce document stratégique commun d’intervention des agences du système des Nations Unies au Togo, définit la réponse collective, cohérente et intégrée des Nations Unies aux priorités de développement du gouvernement togolais en lien avec les Objectifs de développement durable (ODD). Le document a été signé, pour la partie togolaise, par Madame Sandra Ablamba Johnson, ministre, secrétaire général de la présidence de la République, et pour la partie onusienne, par Monsieur Aliou Dia, Coordonnateur Résident a.i du Système des Nations unies.

« Le plan cadre de coopération pour le développement durable que nous signons aujourd’hui résulte de la volonté du gouvernement togolais et des agences du système des Nations Unies d’écourter le précédent cadre de coopération afin de mieux aligner les réalisations des agences, fonds et programmes sur les priorités de la feuille de route gouvernementale Togo 2025 » a précisé Monsieur Aliou Dia.

A travers ce cadre de coopération, le Système des Nations unies s’engage à réaliser trois priorités alignées sur les ambitions de la Feuille de route gouvernementale à l’horizon 2025, à savoir « soutenir une croissance plus inclusive et durable », « accompagner le développement du capital humain et l’accès aux services sociaux de base pour tous » et « promouvoir une gouvernance plus inclusive, efficace».

Sandra Ablamba Johnson a relevé la pertinence des priorités contenues dans ce document-cadre qui permettront de renforcer davantage le partenariat entre le Système des Nations unies et le Togo ainsi que le dynamisme du développement économique et social du pays impulsé par le président de la République.

«Le gouvernement, a-t-elle souligné, se réjouit du choix de ces trois priorités qui doivent induire des changements catalytiques au bénéfice des populations, surtout les plus vulnérables, pour ne laisser personne de côté, conformément à la volonté du chef de l’État Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé». Elle a vivement remercié les partenaires pour leurs appuis constants dans la mise en œuvre des politiques de développement du Togo.

Les interventions des agences du Système des Nations unies au Togo sur les quatre prochaines années se feront désormais sur la base de ce document stratégique commun, élaboré dans une démarche collective et intégrée.

Pour relever le défi, le système des Nations unies entend mobiliser, en plus des acteurs étatiques, les partenaires, les organisations de la société civile, le secteur privé. Il s’agira également de renforcer les mécanismes de financement innovants.

La digitalisation des services publics servira de catalyseur pour la mise en œuvre de ce nouveau cadre de partenariat.
Faut-il le rappeler, le Cadre de coopération des Nations unies pour le développement durable a été introduit par la résolution 72/279 de l’Assemblée Générale en 2018 comme le principal instrument dédié à la planification et la mise en œuvre des activités de développement des Nations unies dans chaque pays conformément au Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open chat
Salutations de la Team afrikdepeche. Pouvons-nous vous aider?