Qualifications aux JO Paris 2024 : Akpaki Deladem, une ambition démesurée?

Le stage technique pour les entraîneurs de Breaking niveau 1, débuté le 15 février a connu son apothéose le lundi 19 février 2024 au siège du Comité national olympique du Togo ( CNO-Togo).
Initiative de la fédération togolaise de danse sportive (FTDS) en collaboration avec le CNO-Togo et la Solidarité olympique, cette formation a outillé les coachs de danse sportive du Togo sur les techniques, la transmission du savoir dans le domaine du Breakdance et les aptitudes à adopter pour être un bon coach .

Devant un parterre de journalistes conviés à la cérémonie de clôture, les responsables du CNO-Togo, avec le président Deladem Akpaki à leur tête, ont présenté les différentes disciplines sportives dans lesquelles les athlètes togolais pourraient arracher une qualification aux prochains J.O de Paris 2024.  Le Togo aura comme ambassadrice dans la discipline du Breakdance, discipline à l’ordre du jour, Agbo Nomegnon alias B Girl Jeanny, qui va se déployer à Tokyo et à Budapest pour une qualification aux JO de Paris.

Dans la démesure?

Deladem Akpaki, satisfait de la formation des entraîneurs du Breakdance, a souligné le soutien indéfectible de son institution à tous les athlètes des différentes disciplines qui pourraient servir de vitrines au Togo lors des prochains JO.

” Aujourd’hui , nous avons pu assister à la cérémonie de clôture de la formation technique des coachs du Breakdance. Ils ont bénéficié d’une formation de qualité offerte par la CIO à travers la Solidarité olympique… Pour les JO prochains, nous avons déjà une qualification directe pour l’aviron. Les autres disciplines sont en course. Nous pouvons noter aujourd’hui le Breakdance auquel il reste deux compétitions pour pouvoir se qualifier. Nous avons aussi en course la gymnastique, le triathlon, la boxe et l’athlétisme. Nous avons de belles chances d’avoir à la fin une délégation de dix athlètes qualifiés directement pour les jeux olympiques de Paris” a-t-il expliqué.

Loin de la démesure, cette ambition affichée du président du CNO-Togo traduit tout simplement la grande vision de l’homme pour le sport togolais sur la scène internationale; elle témoigne surtout de sa foi en la qualité des talents togolais très déterminés, et qui ne demandent qu’un meilleur accompagnement pour exprimer leur plein potentiel.

Une préparation à la hauteur des enjeux

Deladem Akpaki a insisté sur la préparation et l’organisation méticuleuses devant tracer au Togo les sillons d’une représentation de qualité à Paris.

“Sans préparation et sans organisation, nous ne ferons rien. Nous irons juste amuser la galerie. Et le Togo ne s’inscrira plus dans ce schéma de manque de savoir-faire” a-t-il martelé.

Notons que le journaliste Daniel Dodjani, à l’issue d’un concours lancé par Cfi-Media , a été sélectionné pour la couverture des jeux olympiques prochains.

Nostalgique depuis Benjamin Boukpessi aux JO de 2008 en Canoë Kayak, la population togolaise nourrit le rêve de voir un de ses athlètes finir à nouveau sur le podium. Cap sur Paris.

Open chat
Contactez-nous au besoin. (équipe afrikdepeche.tg)