L’OTM sauve deux journalistes des griffes du SCRIC

Deux journalistes togolais, du site d’information republicain.infos, se sont retrouvés dans les mailles du Service central de recherches et d’investigations criminelles (SCRIC), suite à une plainte du Comité national olympique du Togo (CNO-Togo).

En difficulté, sans doute convaincus du fondement irréfutable de la plainte qui les visait, les deux journalistes ont fait preuve d’humilité et de flexibilité en sollicitant la médiation de l’Observatoire togolais des médias (OTM).
L’intervention du président de l’OTM, Fabrice Petchezi, fortement appuyé par Tchagnao Arimiyao, président du Conseil national des patrons de presse (Conapp) et par Aimé Ekpe, directeur de la Maison de presse, a eu le don d’atténuer la vive colère de Deladem AKPAKI, président du CNO-Togo, qui a procédé au retrait de sa plainte.

Le SCRIC a donc éteint l’action du ministère public, alors que les mis en cause étaient inconfortablement embarqués dans une procédure pénale.

L’OTM a saisi l’opportunité pour rappeler aux journalistes “le respect rigoureux de la déontologie de notre profession et surtout un usage responsable des réseaux sociaux”.

En effet, l’article 3 de la Loi N°2020-001 du 07 janvier 2020 dispose :

“Le présent code exclut de son champ d’application, les activités de production cinématographique. Les réseaux sociaux sont également exclus du champ d’application du présent code, lesquels sont soumis aux dispositions du droit commun”.


Une disposition qui a toujours suscité l’ire et la désapprobation des journalistes et des organisations de presse qui la jugent inappropriée et liberticide. Sa réécriture sur fond de modification de la loi qui la porte reste pour l’heure un vœu pieu.

Lire le communiqué intégral de l’OTM

COMMUNIQUÉ RELATIF A LA CONVOCATION DE DEUX CONFRERES
PAR LE SCRIC SUITE A UNE PLAINTE DU CNO-TOGO


Le jeudi 03 août 2023, suite à une plainte du Comité national olympique du Togo (CNO-Togo),
les journalistes Cyrille SABLASSOU et Julien SEGBEDJI de la rédaction du site d’information
republicain.infos ont reçu une convocation du Service centrale de recherches et d’investigations
criminelles (SCRIC).

Il était reproché aux confrères, la publication sur internet et les plateformes wathsapp d’une série d’articles jugés mensongers et diffamatoires. Les deux confrères qui ont reconnu les faits, ont saisi l’Observatoire togolais des médias (OTM) pour une action de médiation en vue d’un règlement à l’amiable.

Le vendredi 04 août 2023, les confrères Cyrille SABLASSOU et Julien SEGBEDJI ont été auditionnés dans les locaux du SCRIC en présence du président de l’OTM et de son collègue du CONAPP. Les deux confrères ont reconnu les faits et ont pris l’engagement de présenter des excuses au CNO-TOGO et particulièrement à son président.

Après plusieurs démarches menées par les présidents de l’OTM, du CONAPP et du Directeur de la Maison de la presse, le Comité national olympique a accepté le règlement à l’amiable en retirant sa plainte contre les confrères.
L’Observatoire togolais des médias (OTM) se réjouit du dénouement heureux de cette affaire et tient à adresser ses vifs remerciements à M. Deladem AKPAKI, président du Comité national olympique du Togo pour sa disponibilité et son geste de pardon. Il remercie par la même occasion le Colonel Commandant du SCRIC pour son implication dans la résolution de l’affaire.

Pour finir, l’OTM tient à rappeler aux confrères le respect rigoureux de la déontologie de notre profession et surtout un usage responsable des réseaux sociaux qui, faut-il le rappeler, n’entrent pas dans le champ d’application du code de la presse et de la communication en vigueur.

Fait à Lomé, le 18 août 2023
Le président de l’OTM
Fabrice PECTHEZI

Open chat
Salutations de la Team afrikdepeche. Pouvons-nous vous aider?