Le CIO et ONU Femmes signent un nouvel accord pour promouvoir l’égalité des genres par le sport

Le Comité International Olympique (CIO) a renouvelé son partenariat avec ONU Femmes, soulignant l’engagement de chaque organisation à utiliser le sport pour promouvoir l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes et des filles.

Le nouveau protocole d’accord, qui a été signé par le président du CIO, Thomas Bach , et la directrice exécutive d’ONU Femmes, Sima Bahous, lors d’une réunion à New York, États-Unis, prolonge un partenariat qui a débuté en 2012 et qui a déjà été renouvelé une première fois en 2017. Les deux organisations continueront à travailler ensemble afin d’optimiser la valeur du sport pour façonner les normes sociales et obtenir des résultats en matière de développement durable ayant un impact sur la vie quotidienne des femmes et des filles. Lors de la cérémonie, le président du CIO était accompagné des membres du CIO suivants : Mme Laura Chinchilla, membre du CIO au Costa Rica, Mme Kolinda Grabar-Kitarović, membre du CIO en Croatie, et S.A.R. la Princesse Reema Bandar Al-Saud, membre du CIO en Arabie saoudite.

“Le sport a le potentiel de transformer des vies, et l’extension de notre partenariat avec ONU Femmes nous aidera à veiller à ce que toutes les femmes et les filles aient la possibilité de bénéficier de ce pouvoir unique du sport”, a déclaré le président Thomas Bach. “Grâce à ce nouveau protocole d’accord, nous renforcerons nos initiatives actuelles visant à encourager la pratique du sport chez les filles et à promouvoir l’égalité des genres”, a-t-il ajouté.

La directrice exécutive d’ONU Femmes, Sima Bahous, a déclaré pour sa part : “Le sport est un atout incomparable pour nous aider à mettre fin à toutes les formes de discrimination et de violence à l’égard des femmes et des filles, et à garantir la participation pleine et égale des femmes à la direction et à la prise de décision. Il ne peut y avoir de plus haute ambition, ni de plus grande victoire pour nous tous, et nous sommes honorés de renouveler notre partenariat avec le CIO pour travailler ensemble à la réalisation de cet objectif.”

Résultats concrets à atteindre au cours des deux prochaines années

Grâce à ce nouvel accord, le CIO et ONU Femmes se concentreront sur trois objectifs principaux :

promouvoir des politiques, une gouvernance et des investissements tenant compte de la dimension de genre ;
promouvoir la sécurité et l'égalité des chances pour que les femmes et les filles puissent bénéficier du sport, de l'activité physique et de l'éducation physique, et prévenir la violence sexiste ;
renforcer le plaidoyer, la communication, la production collaborative d'idées et le partage des connaissances.

Le protocole d’accord s’accompagne d’un plan général d’activités sur deux ans qui définit les activités et les résultats concrets à atteindre au cours des deux prochaines années. Ces activités soutiendront la réalisation des priorités du CIO concernant l’égalité des genres, lesquelles sont énoncées dans ses objectifs en matière d’égalité des genres et d’inclusion pour 2021 à 2024, ainsi que la mise en œuvre de la stratégie Olympisme365, qui renforce le rôle du sport en tant que partenaire important pour la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) fixés par les Nations Unies et met la population en contact avec les valeurs olympiques partout, tous les jours.

En outre, le CIO et ONU Femmes continueront à s’appuyer sur le programme One Win Leads to Another (OWLA – Une victoire en entraîne une autre) lancé par les deux organisations en tant que programme hérité des Jeux Olympiques de Rio 2016, en utilisant le sport comme outil de prévention de la violence à l’égard des filles et des femmes au Brésil.

Reproduit en Argentine en tant qu’héritage des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018, le programme est à présent étendu dans toute l’Amérique latine, les Caraïbes et l’Asie-Pacifique par le biais de l’initiative conjointe Gender Equality Through Sport Bridging Project. Le projet vise à aider les organisations sportives et de développement communautaire, ainsi que les décideurs politiques, à utiliser le sport comme outil pour faire progresser l’égalité des genres et prévenir la violence sexiste.

Promouvoir l’égalité des genres dans le Mouvement olympique

Le renouvellement du protocole d’accord avec ONU Femmes souligne l’action continue menée par le CIO, en tant que chef de file du Mouvement olympique, pour promouvoir l’égalité des genres.

Des progrès significatifs ont déjà été accomplis sur l’aire de compétition, Paris 2024 devant ouvrir de nouvelles perspectives en étant les premiers Jeux à parvenir à l’égalité des genres, car le CIO attribuera exactement le même nombre de places de qualification aux athlètes féminins et masculins.

Des progrès ont également été réalisés en dehors de l’aire de compétition, les réformes de l’Agenda olympique 2020 du CIO ayant contribué à faire passer la représentation féminine dans les commissions du CIO de 20 % en 2013 à 50 % en 2022. De même, grâce à ces réformes, le CIO compte environ 40 % de femmes parmi ses membres. Ce chiffre est en hausse par rapport aux 21 % enregistrés avant l’Agenda olympique 2020.

Le CIO travaille également avec ses partenaires afin de tirer parti des progrès réalisés sur l’aire de compétition pour promouvoir l’égalité des genres dans d’autres domaines. Il s’agit notamment de lancer des initiatives ciblées pour augmenter le nombre de femmes représentées dans des postes de direction clés et d’aider les parties prenantes à adopter des pratiques de représentation égalitaires et inclusives.

Un partenariat pour un changement positif

ONU Femmes a été un partenaire essentiel du CIO dans l’élaboration et la mise en œuvre de ses politiques et activités visant à créer un changement social positif et à promouvoir l’autonomisation des femmes par le sport.

Le CIO a signé pour la première fois un protocole d’accord avec ONU Femmes en 2012, donnant un exemple concret de la manière dont le sport peut aider à faire tomber les barrières et remettre en question les normes sexospécifiques non seulement sur les terrains de sport, mais également sur le lieu de travail, à la maison, à l’école et dans tout autre secteur de la société.

En 2017, après cinq années de coopération fructueuse sur la question des femmes dans le sport, le CIO et ONU Femmes ont reconduit leur partenariat en signant un deuxième protocole d’accord, qui vise à autonomiser les femmes et les filles par le sport tout en renforçant le leadership féminin et l’égalité des genres dans le monde du sport.

Les deux organisations ont à nouveau uni leurs forces en 2020, le CIO jouant un rôle de premier plan dans l’initiative d’ONU Femmes Sport pour la Génération égalité, en encourageant les membres du mouvement sportif à se joindre à lui afin d’accélérer les progrès accomplis sur un ensemble de principes et objectifs communs qui permettront de tirer parti du pouvoir du sport pour faire de l’égalité des genres une réalité dans et par le sport.

ONU Femmes

ONU Femmes est l’agence onusienne qui se consacre à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes. Champion mondial pour les jeunes filles et les femmes, ONU Femmes a été créée dans le but d’accélérer les progrès dans la réponse apportée à leurs besoins partout dans le monde.

Open chat
Salutations de la Team afrikdepeche. Pouvons-nous vous aider?