Métiers de beauté : VMB devient une marque panafricaine

La Vallée des métiers de beauté (VMB) vient de se tailler une place importante dans l’armoirie panafricaine grâce à sa certification comme marque panafricaine par l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI).

Les acteurs de la vallée, des 4 coins du monde, ont reçu avec une immense joie la nouvelle. Après toutes les étapes franchies avec brio, notamment l’enquête d’antériorité, l’OAPI certifie VMB comme marque panafricaine avec tous les avantages y afférents.

“Tout d’abord cette reconnaissance va protéger nos produits, elle nous permettra de côtoyer d’autres marques du monde et de rivaliser avec les plus grandes. Nous disposons maintenant de la clé requise pour faire une grande promotion des produits africains de beauté 100% naturel” explique Eric Ametsipé, président de la VMB, une fédération d’associations regroupant des acteurs divers des métiers de beauté, qui finit par s’ériger en marque.

Une avancée majeure dans la noble odyssée de cette fédération représentée dans 43 pays à travers le monde.

“Désormais, nos produits seront estampillés VMB, quel privilège et honneur!”, s’exclame une des figures de proue de VMB, la styliste, parfumeuse et reine africaine du luxe congolaise Motse Akanati.

“Je suis pressé d’apposer la griffe VMB sur mes produits”, se tortille d’impatience le directeur général d’Elohim Cosmétique, Dominique Gountiga Oubayé.

Ayant à son actif une riche panoplie d’actions et d’innovations dans plusieurs domaines ayant trait à la beauté, la VMB a réussi le génial pari d’inscrire son nom dans le registre des grandes marques africaines.

Cette réussite majeure, selon le président Eric Ametsipé, est le produit des belles actions menées par les acteurs de la vallée.

” Notre marque panafricaine est enfin créée. Cela a été possible grâce à plusieurs facteurs. La fédération des acteurs de beauté, l’invitation des experts du domaine à venir nous former, la mobilisation des paysans et herboristes, fournisseurs de matières premières, la mobilisation de nos collègues Africains, la nomination de nos représentants dans 43 pays sur 4 continents excepté l’Océanie, la démarche auprès des institutions nationales et internationales, la démarche auprès des structures d’enseignement supérieur, la création et animation des évènements, la mise en place des localthèques, entre autres, ont fortement contribué à la réalisation de notre marque panafricaine” détaille-t-il.

Désormais reconnue et protégée par l’OAPI, la vallée des métiers de beauté se dote désormais d’une solide carapace pour professionnaliser et ventiler ses produits dans tous les coins du monde.

La gestion de la marque VMB sera sous la coupole de la très compétente directrice de Visa Tox, Dr Manon Aminatou, et de l’expérimenté docteur Luc Agbobli.

Côté agenda, renseignons qu’à partir du 25 avril 2022, rimant avec le cinquième anniversaire de la VMB, la marque sera à l’honneur lors d’une exposition qui coïncidera avec le déroulement du Salon du Textile et de la Maroquinerie, programmé sur les 25, 26 et 27 Avril 2022 à Lomé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open chat
Salutations de la Team afrikdepeche. Pouvons-nous vous aider?