Innocent Pato, journaliste togolais

Lettre ouverte : Innocent Pato écrit à SEM Bassirou Diomaye Faye, président élu du Sénégal

Innocent PATO
Journaliste
(228) 90244400
Lomé, le 27 Mars 2024

 

À Son Excellence Monsieur le Président élu de la République du Sénégal

 

Monsieur le Président,

Je me permets cet exercice pour vous exprimer mes sincères félicitations pour votre brillante élection à la tête de votre Pays. A travers vous Monsieur le Président, je voudrais témoigner toute ma reconnaissance au peuple sénégalais et à ses institutions particulièrement au Conseil constitutionnel. Je ne saurai passer sous silence votre prédécesseur et son dauphin pour la beauté de leur geste au lendemain du scrutin du 25 mars.

Monsieur le Président, vous avez une grande nation et de grands hommes qui mettent au-devant de tout, l’amour de leur patrie. Maintenez toujours cette dynamique et arrosez toujours et souvent ce jardin pour avoir en toute saison de belles fleurs.

Monsieur le Président, dois-je vous rappeler le parcours qui vous a conduit à ce fauteuil ! D’ailleurs cette lettre, c’est à Ousmane Sonko que je l’aurais adressée en ce moment. Mais le destin en a voulu autrement. Point de regrets pour cela. Point de haine non plus pour les brimades et autres abus d’agents zélés. Pour Allah, peut-être, c’est le sacrifice qu’il fallait pour y arriver. L’Etre Suprême sait ce qu’il fait. À votre mentor Sonko, toute mon admiration.

Monsieur le Président, beaucoup de gens s’inquiètent de voir un dualisme à la tête du pays. Je vous sais d’une intelligence, d’une grandeur dans le discernement pour surpasser ces pièges dans lesquels tombent facilement les esprits faibles. Le danger est que le pouvoir saoule et pour cela je vous prie de garder vivace à l’esprit ces propos de votre père géniteur “Soyez-vous même” autrement dit ne changez pas.

Parallèlement le fauteuil reste une place pour une personne. Et vous et M. Sonko le faiseur du roi que vous êtes, ne devrez jamais l’oublier. Que rien ne vous oppose. Mieux que les meilleurs couples au monde, réglez vos incompréhensions dans la plus grande discrétion, amitié et tolérance. Je ne vous apprends rien, vous êtes de bons stratèges.

Je vous sais grand panafricaniste et cela me réjouit beaucoup. Notre Continent a trop souffert et souffre encore. De votre position Monsieur le Président, soyez cette hache tranchante face aux fléaux et aux injustices qui rongent l’Afrique. Déjà je vous prie Monsieur le Président, d’aider autant que faire se peut les pays de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) dans la dynamique qui est la leur et qui sauf erreur de lecture de ma part, répond à la libération du joug du néocolonialisme.

La ligne de chemin de fer Dakar-Bamako doit être une priorité Monsieur le Président et vous savez pourquoi.

Devant vous je lis le succès. Bonne chance Monsieur le Président.

Très hautes et déférentes considérations.

Innocent Pato

Open chat
Contactez-nous au besoin. (équipe afrikdepeche.tg)