Afrodad outille les médias africains sur la gestion de la dette

Du 21 au 23 Mars, l’African Forum and Network on Debt and Developpement ( Afrodad), dans un colloque présentiel au Kenya et en visio-conférence dans certains pays sélectionnés va s’entretenir avec les professionnels de la presse sur leur rôle dans la gestion de la dette des pays africains.


La sélection priorise les pays dont la situation d’endettement est jugée alarmante ou à haut risque d’endettement comme le Congo, le Mozambique, le Zimbabwe, le Burundi et bien sûr le Togo, pour ne citer que ceux-ci.
Depuis leurs pays respectifs, les journalistes participant au colloque visualisent en direct la formation qui se déroule au Kenya. Les participants togolais, réunis dans la salle Wascal à l’Université de Lomé le 21 mars 2022 ont suivi en direct la conférence.


La vulnérabilité de la dette publique et évolution du paysage, la compréhension de la dette publique, ses liens et ses effets sur les citoyens, le renforcement des pratiques démocratiques pour une gestion efficace de la dette publique, le rôle de la communauté médiatique africaine dans la protection de l’Afrique comme un faiseur de règles et non un preneur de règles dans le financement du développement international sont entre autres modules figurant au menu des échanges et débats lors de cet événement d’envergure internationale.


Le premier jour du colloque est axé sur un aperçu général de la question de la dette et sur les pays africains lourdement endettés. Le Togo a vu sa dette se décupler ces dernières années. La dette publique togolaise est passée de 2.555 milliards en 2020 à 2768 milliards en 2021, soit 59% du PIB.


Les journalistes togolais ont évoqué la difficulté des médias à investiguer sur les questions liées à la dette et l’accueil peu chaleureux qui leur est réservé sur le terrain. Des témoignages de journalistes africains, des échanges-débats sur la question de gestion de la dette, la mission du journaliste dans le cadre de la gestion de la dette dans les pays les plus concernés ont animé entre autres la conférence.


Pour Boris Todzro, point focal d’Afrodad au Togo et membre de l’ONG les Amis de la Terre-Togo, cette formation des médias a pour objectif de renforcer les capacités de la presse à expliquer aux populations africaines les mécanismes de dette des pays africains, et de sensibiliser à travers leurs canaux d’information leurs lecteurs et auditeurs sur la gestion de la dette en Afrique.


« Les journalistes représentent une force majeure pour le développement du continent africain. Afrodad a jugé bon d’organiser ce colloque international avec les médias sur les questions de la gestion de dette dans les pays africains pour faciliter l’accès à l’information des populations africaines. Nous constatons que les citoyens n’ont pas vraiment accès à ces genres d’information. Les journalistes serviront d’éclaireurs pour nos compatriotes. Les médias tiennent un rôle noble de protection de l’intérêt public contre les pratiques abusives. Il est alors raisonnable et capital de les associer à notre noble mission d’aider l’Afrique à se développer sur tous les plans et à rayonner à travers le monde » explique-t-il.


Les experts, à travers cette formation qui prend fin le mercredi prochain, espèrent obtenir comme résultats l’augmentation du nombre de parutions sur les questions de gestion de la dette dans les médias, les débats et discussions sur les questions de la dette publique et l’augmentation du nombre d’acteurs médiatiques adhérant au réseau de journalistes sur la dette et des questions connexes.


Afrodad est une organisation panafricaine qui a pour mission d’aider au développement du continent grâce à sa contribution à la recherche de solutions durables aux défis de l’Afrique en matière de dette, de gestion des ressources et de développement financier.

One thought on “Afrodad outille les médias africains sur la gestion de la dette

  1. Hiya! I simply wish to give a huge thumbs up for the good data you’ve gotten here on this post. I might be coming back to your weblog for extra soon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open chat
Salutations de la Team afrikdepeche. Pouvons-nous vous aider?