Abidjan / UFOA B U20 : le Togo passe en demi, mais…

Demi-finalistes avant de fouler la pelouse du Stade Champroux d’Abidjan en raison de la réduction du groupe à deux après le retrait du Nigéria, les Éperviers U20 ont entamé ce 13 juillet le tournoi UFOA B de la catégorie par une défaite.

C’est un match sans enjeu véritable, mais le résultat devait déterminer l’adversaire à affronter en demi-finale. Le défi était sans doute de tout faire pour éviter le Burkina Faso qui s’affiche comme le mastodonte de cette compétition, après avoir remporté haut la main ses trois matchs de la phase de groupe.

Les poulains de Ametokodo Messan tentent une entrée maîtrisée dans le match, le jeu offensivement engagé traduisait l’ambition togolaise. A la huitième minute, un coup franc obtenu dans les 20 mètres est mal négocié ; le Togo se signale de nouveau à la 11e minute, mais le portier Abdoul Aziz du Bénin va enrayer le danger.

Le Bénin semble piqué au vif et sort de sa torpeur. Sur une belle combinaison sur le flanc gauche, David Karo Tchetchao Karo va déposer un centre millimétré sur la tête de Gabriel Moulerou. Ce dernier, étonnamment oublié par la défense togolaise, va battre imparablement Israel Fagla à la 14e minute (1-0).

Les Éperviers vont rapidement réagir, égalisant à la 17e minute, oeuvre de Kodjo Nutsuley de Maranatha de Fiokpo sur un service de Assigno Edem Enock.

Mais la défense, – maillon faible -, amenée par Kokou Dotse, affiche ses limites. Bien enrhumée par une belle construction de jeu du Bénin depuis le milieu de terrain, elle rompt une fois encore à la 19e minute. Gabriel Moulerou va se retrouver seul devant les buts et n’a eu qu’à pousser le ballon dans les filets (2-1), signant ainsi son doublé.

En 2e partie, le Togo s’illustre autrement, dans la production du jeu. L’assise offensive est mieux structurée, sous la houlette de Kodjo Nutsuley très remuant, la récupération sous le contrôle du teigneux Komi Mawugno Agbeko, mais la défense excelle dans ses embrouilles, obligeant Israel Fagla à étaler toute sa classe en multipliant claquettes et arrêts spectaculaires, notamment aux 58e et 65e minutes.

Le score reste inchangé à la fin du temps réglementaire. Avec cette défaite, le Togo se classe 2e de sa poule et va croiser les fers avec le Burkina Faso en demi-finale, les “petits” Guépards du Bénin affrontent les Elephanteaux de la Côte d’Ivoire. Les deux matchs se jouent tous le lundi 17 juillet au Stade Champroux.

Parfaire le projet de jeu

Ametokodo Messan et sa troupe, pour espérer brûler la politesse aux Burkinabè amenés par Hasamadou Ouedraogo, Libo Ismael et Raouf Memel Dao, devraient nécessairement relever le niveau, en travaillant sur le pressing de la première ligne, la perfection des relations entre les lignes, la conclusion efficace des assauts offensifs, la bonne occupation du terrain en largeur et en profondeur, la bonne mobilité et un démarquage permanent, la disponibilité constante autour du porteur du ballon pour être en capacité de jouer dans les 3 espaces, et le gros du travail, stabiliser la défense, et corriger la communication gardien – défenseurs.

Le prix Garçon du match remis par le président de la FTF, Guy Akpovy, membre du Comex de la CAF

Précisons que l’Épervier Komi Mawugno Agbeko a été sacré Garçon du match.

Sa conduite de balle, sa vision et lecture de jeu, la précision de ses passes, et sa vigueur physique qui lui permet d’allier tâches de récupération et appuis à la défense en déroute ont indiscutablement imposé sa désignation.

Open chat
Salutations de la Team afrikdepeche. Pouvons-nous vous aider?