5e congrès ordinaire/ Le NET voit grand, Taama nourrit toujours des ambitions présidentielles

Le 5e congrès ordinaire du Nouvel engagement togolais (NET) a tenu la promesse des fleurs le 19 août au centre FOPADESC d’Agoe-Nyivé. Une armada de militants (plus de huit cent délégués), arrivés de tous les coins du pays et représentant les 55 fédérations du parti ont marqué dans une ferveur des plus ambiantes ce congrès où le président Gerry Taama a ravivé son rêve de devenir chef de l’Etat togolais.

Ouro Sama, représentant du Parti démocratique panafricain ( PDP), Passiwoe Esso, adjoint au maire du Golfe 2 et représentant du parti Union pour la République (UNIR), et bien d’autres cadres des différents partis politiques du Togo ont assisté à ce congrès. Les dirigeants du NET ont retracé les différentes péripéties ayant marqué le parcours du parti dans le landerneau politique et marqué leur satisfaction des résultats engrangés.

Le NET voit grand

Ayant choisi comme thème central de son 5e congrès “ Tenir nos positions, conquérir des horizons” le NET compte décupler son assise politique lors des prochaines élections régionales et législatives, ce qu’explique au mieux son président :

“Nous avons des élections qui approchent à grands pas. Le NET a pour but d’augmenter de façon constructive le nombre de députés au niveau de l’assemblée nationale et de gagner les élections régionales. Sur le cadre des élections municipales, nous pouvons être très fiers, car nous sommes présents dans les 5 régions administratives…

Pour relever ce défi, le congrès a donc investi, au cours de ses travaux, des candidats qui vont défendre les couleurs du parti aux prochaines consultations électorales.

Taama chef d’Etat…

Le président Gerry Taama, au-delà des perspectives élaborées pour des avancées majeures du parti sur le plan sociopolitique, vise la couronne présidentielle, ambition qu’il a renouvelée avec force :

” Si nous voulons conquérir des horizons, il faut savoir les engagements du parti, les bases sur lesquelles nous allons fonctionner. Le but fondamental de notre parti est de conquérir le pouvoir par des moyens pacifiques dans le respect des lois de notre pays et l’exercer pour le bien-être des togolais et la prospérité de notre nation ” a-t-il affirmé.

Actualité internationale

Friand de l’actualité internationale, Gerry Taama n’a pas manqué de fustiger les soubresauts politiques de la sous-région notamment les coups d’Etat orchestrés au Mali, au Burkina et récemment au Niger. Pour l’ex-militaire, les coups d’État sont aux antipodes de l’ambition démocratique.

Prêts aux défis

Les travaux du congrès se sont achevés sur de très bonnes notes, les militants fortement requinqués pour jouer leurs partitions afin de traduire dans le concret les ambitions du parti lors des prochaines législatives et régionales. En clair, le NET compte se donner tous les moyens requis pour bousculer la hiérarchie politique.

S’inspirant du slogan du parti : “Soi-même le changement “, Gerry Taama a exhorté ses militants à être les premiers exemples pour s’ériger en modèle de la société que le parti veut représenter.

Open chat
Contactez-nous au besoin. (équipe afrikdepeche.tg)