Lutte efficace contre la corruption : MéToCoB et l’OTR aiguisent les compétences des médias

La corruption est le principal obstacle au développement économique et social dans le monde. Les pays en voie de développement comme le Togo sont plus affectés par ce fléau du fait de l’extrême fragilité de leurs économies. Médias togolais contre la corruption et le blanchiment d’argent (MéToCoB) s’investit depuis plus de deux ans à impliquer hautement les médias dans la prévention et l’éradication du mal, à travers notamment, la formation et la sensibilisation.

Après avoir aiguisé les compétences des journalistes des régions de la Kara, centrale, plateaux et maritime sur le fléau, cette association a réuni pour les mêmes causes les journalistes du Grand Lomé à Kpalimé les 13 et 14 janvier 2022.

Les travaux ont été ouverts par le préfet de Kloto, Bertin Assan, en présence de Michel Tchadja, président de MéToCoB et de Fabrice Petchezi, président de l’Observatoire togolais des médias (OTM).


Réglementation fiscale en vigueur au Togo ; les techniques de collecte, de traitement et de diffusion des informations sur la corruption et les outils de prévention à l’OTR ; les techniques du journalisme d’investigation ; le blanchiment d’argent et ses conséquences sur l’économie d’un pays, sont entre autres communications présentées pour la circonstance, suivies de fructueux débats.

Des communications très riches qui ont captivé l’attention des journalistes participants


Michel Tchadja a émis le vœu, pour 2022, que la corruption soit nettement réduite dans notre pays, mais il faut pour cela une implication active des médias. « La lutte contre la corruption ne peut être faite sans les médias », a renchéri Fabrice Petchezi qui a exhorté ses confrères à traduire dans leurs productions les compétences acquises au cours de ce séminaire.

L’initiative de MéToCob, soutenue par l’Office togolais des recettes, a été saluée par le préfet de Kloto qui considère, sans langue de bois, la corruption et le blanchiment d’argent comme le « cancer de notre économie ».
MéToCoB a fait de la prévention et de la lutte contre la corruption son cheval de bataille, multipliant sans cesse des activités qui viennent appuyer les efforts des autorités togolaises, précisément celles de l’OTR.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open chat
Salutations de la Team afrikdepeche. Pouvons-nous vous aider?