La sécurité numérique des journalistes au cœur d’un atelier à Kpalimé

La sécurité numérique des journalistes togolais préoccupe le Conseil national des patrons de presse (Conapp) et Reporters sans frontières (RSF). La thématique est au coeur d’un atelier de formation regroupant une cinquantaine de professionnels des médias à Kpalimé du 14 au 16 septembre 2022.

Les travaux de l’atelier du Conapp et de RSF portant sur le thème : “La sécurité numérique des journalistes face aux nouvelles menaces” ont été ouverts le mecredi 15 septembre par le préfet de Kloto, représenté par son secrétaire général.

Le journalisme subit depuis au moins deux décennies la loi des mutations technologiques et reste entièrement soumis aujourd’hui à l’internet.

“Cependant, si le numérique a le don de faciliter les pratiques journalistiques et de briser nombre de barrières, il induit un revers qui expose les professionnels des médias à de graves menaces, lesquelles peuvent mettre en péril leur sécurité physique”, nuance Tchagnao Arimiyao, le président du Conapp.

Entre autres menaces relevées, la surveillance numérique, le cyberespionnage, les cyberattaques et le cyberharcèlement, des moyens auxquels ont recours les prédateurs de la presse pour faire taire ou intimider les journalistes, ou même pour porter atteinte à leur intégrité physique.

“Devant un tel état des choses, le journaliste doit constituer lui-même un premier rempart en assurant sa propre sécurité, notamment à travers la protection de ses données numériques”, indique Tchagnao Arimiyao.

C’est bien l’objectif assigné à cet atelier de formation où les participants sont outillés sur les bonnes pratiques efficaces qui leur permettent de se familiariser avec les outils et les services requis pour assurer la sécurité des données.

Un des experts, Perzo ANAGO, lors de la présentation d’une communication
Photo de famille

“Mutations du journalisme à l’ère du numérique”; “Revue des mécanismes juridiques de protection numérique des professionnels des médias”; “Histoire de l’espionnage et de la surveillance électronique dans le monde”; “Comprendre l’affaire Pegasus et ses répercussions”, sont entre autres communications au menu de l’atelier, présentées par deux experts chevronnés, Perzo Anago et Nassar Willy.

Les travaux prennent fin ce vendredi 16 septembre.

3 thoughts on “La sécurité numérique des journalistes au cœur d’un atelier à Kpalimé

  1. It¦s in reality a great and helpful piece of information. I am satisfied that you simply shared this useful info with us. Please keep us up to date like this. Thanks for sharing.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open chat
Salutations de la Team afrikdepeche. Pouvons-nous vous aider?