La Représentation nationale sous Kodjo Adedze : nouveaux paradigmes

L’Assemblée nationale, à travers sa double mission de fabrication des lois et du contrôle des actions du gouvernement, représente une institution clé dans l’atteinte des objectifs assignés à l’organe exécutif, et qui reposent sur l’épanouissement, le bien-être et la sécurité des togolais. La première législature de la Ve République, sous l’égide de Sévon-Tepé Kodjo Adedze, pour marquer la rupture dans l’organisation politique du pays, se doit de mobiliser tous les moyens et toutes les vertus requises pour jouer pleinement sa partition en vue de rendre plus efficace et impactante la gouvernance du pays. Percevant les choses sous cet angle, et déterminé à faire de la Représentation nationale une institution dynamique fortement engagée dans le développement du pays, Sévon-Tepé Kodjo Adedze se fait le porteur d’une nouvelle vision de l’institution parlementaire. Les points clés de cette vision, il les a déclinés le jeudi 27 juin 2024 lors de la première réunion du bureau de la première législature de la Ve République.

Les membres du nouveau bureau de l’Assemblée nationale ont participé à cette réunion dont l’ordre du jour dépasse une simple prise de contact. Outre se familiariser avec les compétences générales en matière d’organisation et de fonctionnement interne de l’Assemblée nationale, ils ont eu droit à des exposés portant sur des communications qui retracent un aperçu global de l’administration parlementaire, de l’organisation des travaux, de l’état des projets de loi en instance, ainsi que de la diplomatie parlementaire.

Lors de sa prise solennelle de parole, le président de l’Assemblée nationale a souligné, avec force, la nécessité de rationaliser l’architecture et la gouvernance de l’administration parlementaire. Il a insisté sur l’importance de disposer d’un personnel qualifié pour fournir une assistance impartiale.

Et dans le contexte constitutionnel rénové, M. Sévon-Tepé Kodjo Adedze prône une nouvelle dimension du contrôle parlementaire de l’action du gouvernement et à un renforcement de la qualité de la législation, en termes de clarté, de simplicité et d’efficacité. Il a tenu à insister sur des valeurs cardinales telles que la ponctualité, la disponibilité, la solidarité et l’excellence. Ces nouveaux paradigmes visent, en fait, une nette amélioration de la production législative et la performance de l’administration parlementaire dans l’optique de mieux servir les intérêts du peuple.

Au vu des sujets évoqués et l’engagement clairement affiché des membres du bureau au premier rang le président de l’Assemblée nationale, on comprend que les nouveaux membres ont pris la mesure de l’importance de la mission qui leur incombe au cours de cette première législature de la Ve République. Aussi le riche et exemplaire parcours professionnel et politique de M. Sévon-Tepé Kodjo Adedze augure-t-il d’une gouvernance parlementaire plus efficace et transparente.

Sous le signe de la solidarité

La président de l’Assemblée nationale a bien conscience que le succès de cette législature doit résider dans la culture de certaines valeurs cardinales, notamment la solidarité, sous laquelle, volontiers, il place son mandat. Pour symboliser cette valeur et cette vertu, il a mis en terre le jeudi 27 juin, au sortir de la première réunion du bureau, un plant de filao, entouré des membres du bureau. Cet acte concrétise sa prise de fonction et traduit son engagement en faveur de la protection de l’environnement. Cet engagement illustre fort l’adhésion de l’Assemblée nationale à l’objectif ambitieux du gouvernement sous l’égide du chef de l’Etat Faure Gnassingbé, celui de planter un milliard d’arbres d’ici à 2030 au Togo en vue d’une meilleure préservation de l’environnement.

« La mise en terre de plant en ce jour, concrétise notre prise de fonction en tant que président de la Représentation nationale sous l’angle de la Ve République. Et vous avez pu constater également que tous les membres du bureau ont arrosé cet arbre. Nous voulons tout simplement envoyer un message très clair. Nous resterons solidaires. Sans solidarité, il n’y a pas de résultats. Nous allons rester solidaires en tant que serviteurs de notre Assemblée nationale. Solidaires également pour les enjeux que nous avons devant nous afin de leur trouver des solutions qu’il faut pour la satisfaction des populations. Et la touche divine viendra parfaire cela ; elle est déjà là », a indiqué M. Sévon-Tepé Kodjo Adédzé.

Il est le premier président de l’Assemblée nationale à marquer sa prise de fonction par la mise en terre d’un plant. Cet acte sera érigé désormais en tradition et marquera dorénavant chaque prise de fonction des présidents successifs de l’Assemblée nationale. Nouvelle ère, nouveaux paradigmes…

Open chat
Contactez-nous au besoin. (équipe afrikdepeche.tg)