Kakadl / Kembe Amako ou l’ascension fulgurante d’un jeune entraîneur

Kakdl de Doufelgou fait un come-back triomphant dans l’élite du football national après seize bonnes années de purgatoire. Un retour couronné par un titre de champion de la 2è division. Si cet exploit est le produit de l’union sacrée des cadres de Doufelgou amenés par le Colonel Latta Gnama, il porte les griffes sportives d’un jeune entraîneur bourré de talent et de dynamisme, Kembe Amako.

Kakdl de Doufelgou en 2019 et 2020, conduit par Kembe Amako, a échoué aux portillons de la première division, terminant respectivement 3e et 2e du championnat. En 2021, toujours avec le même entraîneur, Kakdl s’est tout simplement mué en une forteresse imprenable. Engagé dans une concurrence âpre dans la poule C avec CDF Haknour, le club de Doufelgou, au terme de la 10e et dernière journée de la saison régulière, a réussi à arracher son ticket pour les play-offs grâce à un petit point ô combien important (18 contre 17 pour Haknour). En demi-finale, confrontation unique pour l’accession à la division d’élite, Kakadl fait d’une bouchée double Tambo FC, réputée meilleure équipe de la phase de groupes, avec 22 points au compteur.

En trois ans (record de longévité dans la zone nord), Kembe Amako a réussi à conférer à Kakadl une véritable identité construite sur le système 4-4-2, qu’il a modelé en 4-1-3-2. L’équipe, disciplinée, solide dans tous les compartiments, forte physiquement et mentalement, s’est distinguée au cours de cette saison dans le renversement spectaculaire des scores. Plusieurs fois mené 2-0, Kakadl trouve la formule idéale pour retourner les situations soit en remettant les pendules à l’heure soit en emportant les trois points au grand dam de tous. Un indicateur réel de la force psychologique du groupe préparé à surmonter toute épreuve, démonstration faite à la finale des play-offs devant Kotoko de Lavié le dimanche 18 juillet 2021. Dans l’animation du jeu, Kakadl fait montre d’une Intelligence collective qui favorise une occupation rationnelle du terrain et la créativité, critère essentiel en football, de l’efficacité.

Parcours élogieux
Le football dans le sang, Kembe Amako fut un très bon attaquant, mais son amour pour la formation et l’enseignement a précocement noyé le rêve d’une carrière foot. La trentaine à peine, Kembe Amako est diplômé en 2010 de l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) qu’il a intégré en 2007. Titulaire d’un diplôme B- CAF, il porte une double casquette, coach de Kakadl et professeur d’EPS au Lycée Baga à Niamtougou.

Avant de poser ses baluchons dans le Doufelgou, il est passé par Foukpa de Sotouboua de 2016 à 2018. De mai à octobre 2019, il prend les rênes de Koto de Moretan et assure sa montée de la 3e à la 2e division, attirant sans le vouloir, -discret qu’il est -, les projecteurs sur sa modeste personne. En 2021, il devient champion de la 2e division, tenant ainsi les promesses de son immense talent. Une ascension fulgurante qui augure d’un avenir radieux dans la sphère des entraîneurs emblématiques à l’échelle nationale. « Très satisfait de mon parcours et mon objectif est atteint. Cap sur un autre objectif », lance-t-il, tout confiant et fier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open chat
Contactez-nous au besoin. (équipe afrikdepeche.tg)