Interdiction formelle de la vente ambulante sur le site de la foire

De l’ordre et pas de désordre sur le site de la 17è Foire internationale de Lomé. Alors pas de vente ambulante sur les lieux, les expositions pour la vente sont réservées exclusivement aux détenteurs de stands. Une décision que Yakpey Comla Nomadoli, DG par intérim du CETEF, a tenu à expliquer :

« Nous avons interdit la vente ambulante sur le site de la Foire parce que les gens ont payé cher pour obtenir une place et vendre. Vous imaginez que vous avez payé 400.000 F.CFA ou 600.000 F.CFA pour prendre une place et que quelqu’un d’autre vient vendre gratuitement sans payer et se placer devant vous ou se promener dans les stands pour vendre les mêmes produits. Et vous qui avez pris la place, vous n’allez pas pouvoir vendre votre marchandise ».

Clair, le privilège est donc réservé aux exposants. “S’il doit y avoir des affaires à faire dans ce centre, c’est d’abord eux“, martèle M.Yakpey. Les contrevenants sont exposés à la saisie de leurs marchandises qui seront restituées plus tard.

« Les instructions ont été données. Chaque fois que les agents de sécurité vont rencontrer des femmes et des hommes qui vendent de façon déambulatoire, ils ont reçu des instructions de saisir les marchandises. Elles seront restituées au lendemain de la clôture de la foire (19 décembre, ndlr) », précise le patron du CETEF.

Précisons que plus de 1000 exposants venus de 22 pays d’Afrique et du reste du monde animent la 17è FIL de Lomé.

3 thoughts on “Interdiction formelle de la vente ambulante sur le site de la foire

  1. I’m so happy to read this. This is the type of manual that needs to be given and not the random misinformation that is at the other blogs. Appreciate your sharing this greatest doc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open chat
Contactez-nous au besoin. (équipe afrikdepeche.tg)