IB Holding pour redorer le blason de la BTCI

L’option de fusion avec l’UTB abandonnée, la Banque togolaise pour le commerce et l’industrie (BTCI) est cédée par l’Etat à IB Holding, compagnie financière au capital de 30 milliards FCFA appartenant au patron d’Ebomaf, Mahamadou Bonkoungou. Le dossier de IB Holding a plus convaincu les autorités togolaises qui ont eu le choix parmi 5 soumissionnaires, dont le Groupe Ecobank, à l’issue de l’appel d’offres ouvert à cet effet.

Presque sur le déclin parce que minée par une gestion approximative sur fond de pratiques qui plombent sa croissance, la BTCI est récupérée par des mains expertes habituées à la bonne gestion des affaires, en témoigne le grand succès des entreprises sous la coupole de Mahamadou Bonkoungou.

Spécialisé dans les travaux et bâtiments publics avec Ebomaf, le brillantissime homme d’affaires burkinabè, présenté comme ami personnel de plusieurs chefs d’Etat africains, s’est taillé plusieurs domaines de contribution au développement économique du continent africain. Outre le secteur bancaire, il est présent entre autres dans l’exploitation des mines, le transport aérien avec Liza Transport International qui a pour vocation de doter la sous région d’un outil de transport aérien performant et de confort inégalé, au service des hommes d’affaires ou autorités étatiques.

Avec la BTCI, IB Holding aura pour domaines d’intervention “la prise de participation dans les entreprises du secteur bancaire notamment les établissements de crédit, les établissements de monnaie électronique, les systèmes financiers décentralisés,les compagnies financières, les entreprises de services auxiliaires et toute autre entité dont l’activité y serait rattachée.” La privatisation de la BTCI est motivée par le souci de l’Etat de financer davantage l’économie nationale grâce au système bancaire, et redorer le blason de cette banque devrait participer à l’atteinte de cet objectif.

IB Holding est désormais majoritaire avec 90% des parts, le gouvernement togolais conservera 10% du capital et compte veiller à la préservation des intérêts des employés ainsi qu’à la consolidation du système financier. Ainsi IB Holding installe-t-elle peu à peu son assise dans l’univers bancaier africain après avoir lancé en janvier 2021 à Djibouti les activités d’IB Bank.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open chat
Salutations de la Team afrikdepeche. Pouvons-nous vous aider?