Devoir de gratitude, une halte à Lomé

En route vers Abidjan, les militaires ivoiriens graciés le vendredi dernier par le président de la Transition du Mali, dans une délégation conduite par le ministre d’Etat, ministre de la défense, Téné Birahima Ouattara, ont observé une halte à Lomé le samedi 07 janvier 2023.

Devoir de gratitude oblige, cette escale a permis à la délégation ivoirienne de remercier le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé, pour sa haute et active implication dans la médiation ayant abouti à la libération des soldats détenus et condamnés au Mali.

« Le Président Ouattara nous a demandé de venir remercier le Président Faure Gnassingbé pour l’action qu’il a menée pour obtenir la libération des 46 soldats [après celle des trois femmes militaires, déjà libérées en septembre 2022]. Il a fallu toute la détermination du Président de la République Togolaise durant ces six mois pour que nous puissions obtenir ce résultat aujourd’hui », a déclaré le ministre d’Etat Téné Birahima Ouattara.

Le ministre togolais des Affaires étrangères, le Professeur Robert Dussey a, pour sa part, réitéré l’engagement du chef de l’Etat qui a fait aboutir ce processus et obtenir la grâce présidentielle pour les militaires ivoiriens. Il a remercié les autorités maliennes et ivoiriennes pour avoir fait confiance au président de la République togolaise.

Avec ce dénouement heureux qui soulage toutes les parties prenantes et contribue au renforcement de la cohésion entre les Etats, le leadership du Président Faure Gnassingbé pour la stabilité régionale est reconnu et salué, en particulier au regard de cette capacité africaine, éprouvée et prouvée, à trouver des solutions endogènes aux difficultés qui pourraient survenir dans les relations entre Etats“, écrit la présidence togolaise dans un communiqué.

2 thoughts on “Devoir de gratitude, une halte à Lomé

  1. Hey very cool blog!! Man .. Beautiful .. Amazing .. I’ll bookmark your website and take the feeds also…I’m happy to find a lot of useful info here in the post, we need work out more techniques in this regard, thanks for sharing. . . . . .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open chat
Contactez-nous au besoin. (équipe afrikdepeche.tg)