Troubles sociopolitiques de 2005 : une aide de l’Etat aux enfants victimes des violences

Awa Nana Daboya

Le Haut-Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) continue ses activités dans la dynamique de la réconciliation. Le lundi dernier, l’institution a officiellement lancé à Lomé un programme d’aide financière destiné à la prise en charge des enfants de personnes décédées des suites des violences sociopolitiques de 2005 au Togo.

« (…) C’est sans doute pour atténuer les souffrances des familles concernées que, la CVJR a suggéré au gouvernement un mécanisme à travers la recommandation n°49 dans laquelle il est écrit : « La Commission propose l’octroi de bourses d’études aux enfants directement victimes de ces violences : l’octroi d’une aide annuelle à la scolarisation payable pendant cinq ans aux enfants des victimes directes. La jouissance de ces bourses et aides à la scolarisation devra intervenir exclusivement dans le cadre de structures publiques d’éducation », a justifié Awa Nana Daboya, la présidente du HCRRUN dans son discours de lancement.

Le programme d’aide en question prendra effectivement la forme de bourses d’études et s’inscrit dans le cadre du processus d’indemnisation entamé depuis 2017. Cent (100) enfants recensés sur l’ensemble du territoire national sont concernés pour une première expérience; sur cinq ans, ils bénéficieront d’une allocation annuelle de 21000 FCFA.

En prélude à cette cérémonie de lancement, un travail d’identification des enfants susceptibles d’être élus au programme de réparation a été effectué par le HCRRUN, ce qui a permis de retenir 55 filles et 45 garçons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.