FC Espoir de Zio: Elom Aziadekey lance un appel à la
cohésion et à la solidarité autour de l’équipe

Un long et glorieux séjour en D1, le nouveau défi du président Elom Honoré Aziadekey

Depuis le 26 juin 2002, toute la préfecture de Zio est plongée dans la fièvre de la montée en première division de FC Espoir doublée du titre de champion de la 2è division. Près de deux mois après, précisément le 21 aout, les populations des 16 cantons de la préfecture ont été conviées à la célébration de ce double succès au Stade Dr Kaolo de Tsévié, occasion saisie par les dirigeants pour lancer la nouvelle saison sportive qui démarre en octobre prochain, et dévoiler leurs objectifs.

Le capitaine Donou Kokou présentant le trophée au président d’honneur, le ministre Kodjo Adedze

En prélude à la grande célébration, le trophée de champion D2 a fait le tour des quatre communes qui composent la préfecture de Zio, avant de faire un dernier périple dans une caravane déployée sur les artères de la ville de Tsévié, pour finalement se poser sur un joli socle dressé au Stade Dr Kaolo. Sur le podium dressé pour la circonstance, une grande affiche porte les noms des acteurs qui ont activement contribué à ce merveilleux résultat, au premier rang, Kodjo Adedze suivi entre autres de Lamadokou Pierre, Mme Tsolenyanou Dzigbodi, Aklavon Félix, Serge Tété Benissan, Toglan Edoh, Agogno Messan.

Le préfet de Zio (blanc) et le ministre Adedze, président d’honneur, grands artisans du sacre

Devant des gradins bondés de monde, tour à tour, le président des supporters, le représentant du président de la ligue et le secrétaire général du club, Charles Azilan, ont pris la parole. Le dernier a fait le rappel du parcours de l’équipe, présenté la réorganisation fonctionnelle du bureau et exposé les atouts qui ont forgé le succès célébré. Entre autres atouts, l’ancrage communautaire, la maîtrise de la grille salariale et la bonne organisation des matchs. Faisant le point technique, M. Azilan a vanté le bilan de FC Espoir, à savoir 24 matchs joués (phase régulière et Play-offs) avec 12 victoires, 8 matchs nuls et 4 défaites.

Plus de cohésion et de solidarité

Au bord des émotions, le jeune président du club Elom Honoré Aziadekey s’adresse à la foule surexcitée. ” Ce succès est un travail collectif, c’est un mouvement d’ensemble, ce n’est pas un travail individuel”, a-t-il pointé d’entrée, en toute humilité, remerciant tous les acteurs impliqués dans le triomphe de son équipe. Dans la même dynamique, et devant les nouveaux défis à l’horizon, qui paraissent gigantesques, il lance un appel à tous les fils et filles du Zio pour plus de cohésion et de solidarité.

“La préfecture de Zio est la plus grande en termes de superficie et de population. J’en appelle à la prise de conscience de tout un chacun pour une modeste contribution. Nous devons faire plus que ce qui est fait aujourd’hui. Construisons une préfecture de Zio plus forte, plus respectable, que chacun fasse sa part. Faisons de nos divergences une force”, a-t-il martelé.

Son appel a été relayé avec force par le président d’honneur, le ministre Kodzo Adedze en charge du Commerce.

“FC Espoir de Zio, ce n’est pas une question politique, mais une question de développement du Zio. FC Espoir de Zio appartient à tout Zio. Nous avons tout ce dont nous avons besoin pour s’imposer comme une grande préfecture. En première division, nous avons besoin plus de moyens. Même avec mille marabouts, sans l’argent, les joueurs ne peuvent rien faire. Que chacun joue sa petite partition pour que le prochain succès soit plus retentissant”, a-t-il souligné.

Le stratège Bonfoh Arimiyao, coach de FC Espoir de Zio

Ne plus descendre en D2

C’est le maître-mot des discours du président et du président d’honneur. Pour le dernier, il faut corriger les vices d’hier, car le serpent déjà vu ne mord plus. C’est pourquoi il en appelle à la repentance, pour ne plus sombrer et descendre en division inférieure. Elom Honoré Aziadekey, quant à lui, compte entamer la nouvelle saison avec ” sérénité et avec beaucoup de prières, de désirs et de vœux” afin de hisser haut le football dans le Zio, localité qui, selon lui, mérite compter plus d’un club en D1 au Togo. La présentation des acteurs et du trophée au président d’honneur a mis fin à la célébration, le tout dans une ambiance gaiement entretenue par le célèbre orchestre Gloria Music.

Membres du staff technique et joueurs savourent les fruits de leurs efforts de toute une saison

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.