L’association CNG termine en beauté son camp de vacances

Le staff de l’association devant la presse, le président Akele Amen Louange Adeyemi au milieu

Le camp de vacances organisé par l’association Cœur de la nouvelle génération (CNG) en faveur des enfants démunis s’est terminé sur une bonne note de satisfaction. Durant un mois, CNG, présidée par Akele Amen Louange Adeyemi, a réuni à son siège à Lomé Hanoukopé une centaine d’enfants pour divers apprentissages et loisirs. L’apothéose a été programmée sur le 12 août 2022, Journée internationale de la jeunesse.

La Journée internationale de la jeunesse, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1999, est commémorée chaque année le 12 août afin d’attirer l’attention de la communauté internationale sur les problèmes de la jeunesse et célébrer le potentiel des jeunes en tant que partenaires dans la société.

L’édition 2022, placée sous le thème : «Union, défi, innovation» a été célébrée par l’association Cœur de la nouvelle génération en communion avec les enfants qui ont participé au Camp de vacances organisé du 11 juillet au 12 août.

«Au cours de ce camp de vacances qui a débuté depuis le 11 juillet dernier, nous avons eu à former les élèves. Ils ont bénéficié des cours de soutien dans les matières dans lesquelles ils ont souvent des lacunes. L’objectif n’était pas de leur enseigner de nouvelles matières de la classe suivante, mais plutôt de les aider à mieux maîtriser ce qu’ils ont appris durant cette année scolaire. Ils ont été aussi encadrés dans la fabrication des perles.

L’essentiel pour notre association est de former une génération capable d’affronter les défis de la vie. C’était l’objectif de ce camp. Ce 12 août étant une journée dédiée à la jeunesse, nous l’avons retenu pour l’apothéose. On est donc ici pour partager de meilleurs moments ensemble. Notre souhait est que l’année prochaine, cette initiative soit plus élargie» explique Akele Amen Louange Adeyemi.

L’apothéose a été marquée par un mini concert avec au menu des démonstrations de danse chorégraphique servies par les groupes des enfants, baptisés «Tigresses’’ ; «Clochettes d’or» ou «Feu ardent»…

«Nous avons appris à lire, à écrire, à parler français, à danser, à s’amuser. J’ai aimé, je me suis fait des amis», confie Toublou Akou Jédjidja, élève en classe de CE1, participante au camp. Mme Messan Afi Essénam, parente, s’est déclarée une mère heureuse, satisfaite des acquis de son enfant au cours de ce camp.

En activité depuis 2012, l’Association Cœur de la nouvelle génération intervient dans plusieurs domaines particulièrement dans le social avec notamment les dons de kits alimentaires et scolaires.

L’association ouvre dès la rentrée 2022-2023 une maternelle à son siège ; elle prévoit également le réaménagement d’un pont lacustre à Tchebebe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.